Trois habitudes indispensables pour rester zen au quotidien


Les habitudes ne sont pas à confondre avec les routines.

Les routines nous amènent à nous comporter par mécanismes et nous éloignent de l’action en conscience. Nous les exécutons sans nous questionner si elles nous servent vraiment, nous sont bénéfiques. Les routines sont parfois en lien avec nos croyances, nos mécanismes de l’enfance. Je le fais ou je dois le faire parce que je l’ai toujours fait.

Nous libérer des routines et créer de nouvelles habitudes, passent par la connaissance de soi.

J’ai pris conscience de cette distinction, par un travail personnel.

Par la connaissance de moi, j’ai pu m’interroger sur mes actes au quotidien, distinguer ceux inutiles, voir souffrants, par sentiment d’obligation et de correspondance avec mon environnement.

Mon travail personnel m’a aussi permis de comprendre que nous ne sommes pas destinés à souffrir toute notre vie, que nous pouvons Tous choisir et décider d’Être heureux.

Cette prise de conscience m’a conduite à une transformation personnelle de mes expériences, à réfléchir à qui suis-je pour choisir et adapter mes pensées, mes paroles, mes actes et adapter les comportements bénéfiques pour moi.

Ma curiosité, mon envie d’apprendre, ma volonté à me sentir bien dans ma tête et mon corps m’ont permis d’expérimenter différentes techniques pour sereinement aborder ma vie avec une attitude positive.

J’ai, ainsi, découvert la relaxation, la méditation pleine conscience, le shiatsu, le tai chi, le qi gong, l’eft, l’ostéopathie, la réflexologie…, au sein de groupes, comme en relation individuelle.

Toutes ces pratiques ont été un enchantement, par la qualité des personnes rencontrées, leur gentillesse, leur bienveillance.

Une bouffée d’oxygène, mais surtout une révélation. Pour la première fois de ma vie, je découvrais des personnes attentionnées, bienveillantes, résilientes. Je n’étais pas seule à avoir vécu des choses difficiles, mais toutes ces personnes étaient témoins, pour moi, que les épreuves ne nous définissent pas, sont une part de nous.

Cet entourage et les bienfaits de l’ensemble de ces pratiques ont été des éléments déclencheurs d’un mieux-être, d’un état positif, ont renforcé ma résilience. Plus positive, elles m’ont permis d’œuvrer pour un meilleur pour moi, dans le respect de mes besoins et valeurs.

Je peux affirmer, aujourd’hui, que ma transformation personnelle, comme ma reconversion professionnelle sont en lien avec ces pratiques, mais aussi grâce à toutes ces Belles Personnes pour lesquelles j’ai une immense gratitude.

J’ai pu ainsi transformer mes routines en habitudes bienfaisantes, définir celles les plus bénéfiques pour moi, pour mon alignement esprit/corps.

Et ces habitudes ont leur place dans ma vie, dès mon réveil et tout au long de mes journées, en fonction de mes besoins, mes ressentis.

Je suis une personne pleine d’énergie, dès le matin. Je maximise, au mieux, ce potentiel.

Lève-tôt, je commence à réaliser toutes mes tâches ménagères perçues comme contraignantes pour avoir un esprit libre, léger et concentré pour mon travail professionnel, mes accompagnements, comme l’écriture de mes chroniques « Changer son regard », mes articles, la lecture de mes mails…

LE SPORT

Après ces heures de travail, j’ai besoin de bouger mon corps. En toute fin de matinée, je pratique une activité sportive, la course à pied, le vélo en alliant bien souvent l’utile à l’agréable, à savoir vélo et courses, ou kayak de mer… Le sport n’est pas une routine pour moi, chaque jour j’adapte mon sport en fonction de mon envie, mon ressenti et de la météo. C’est ainsi, un plaisir renouvelé, chaque jour.

Pratiquer une activité physique est essentielle à mon bien-être, mon épanouissement, mais aussi à ma créativité. Par exemple, ma course à pied est un moment intense de présence avec mon environnement, le bruit de la mer, le chant des mouettes, le vent sur ma peau, l’attention à ma respiration. Même s’il m’est difficile d’exprimer en mots, l’intensité de mes ressentis du moment, c’est une force positive réintégrée, source de ma créativité.

En ces moments de plénitudes, de ressentis intérieurs profonds, ma créativité se libère, mes thèmes d’écritures me parviennent, tout comme la formulation. Je demande et visualise la présence de ces idées, au  moment de mon installation pour écrire. Et cela fonctionne… Cela permet de revenir à l’instant présent, dans la conscience de mon activité physique,  ce moment de bonheur.

Je reviens boostée, pleine d’énergie, enthousiaste,  je peux ainsi me remettre au travail, en début d’après-midi, dans la confiance du travail accompli, comme à accomplir.

LE QI GONG

Si je me sens agitée, par ma créativité débordante, le sentiment d’avoir une multitude de choses à réaliser, avant de commencer la reprise de mon travail, je prends le temps de réaliser une séance de Qi Gong trouvée sur YouTube dont l’objet est de détoxifier son foie, retrouver son énergie.

Notre corps est notre véhicule, prendre soin de lui est essentiel pour Etre et exprimer le meilleur de nous-même.

Éveillée à l’intérêt de manger sainement pour être bien dans mon corps, le foie est un organe essentiel. Retrouver énergie, tout en prenant soin de cet organe, a pour moi tout intérêt et bénéfice.

Je suis une personne dynamique et énergique, visualiser à l’écran les mouvements à effectuer me permet de les réaliser à un rythme plus lent que le mien, renforçant ainsi conscience, concentration, apaisement.

Cette séance me permet de me réaligner, m’apaise, me permettant ainsi de redémarrer mon travail, dans la définition de mes priorités du moment.

Si je suis calme et apaisée, après mon déjeuner, je vais directement me mettre à mon travail pour une heure ou une heure 30. Je dépasse rarement ce délai, par sentiment de saturation. Je décide alors de m’arrêter, de réaliser cette séance de Qi Gong, véritable moment de ressourcement, d’énergie retrouvée, avant de sortir marcher une heure ou une heure 30.

Mes accompagnements  m’amènent à travailler, parfois tardivement, le soir, cette séance et cette bouffée d’oxygène, sont de véritables boosters pour une énergie de travail, bénéfique et nécessaire pour une bonne écoute, un accompagnement de qualité.

LA LECTURE

Adulte devenue, j’ai pris et prend conscience que depuis toujours, la lecture est le contributeur de ma résilience, mon outil de méditation pleine conscience.

Dans le cadre de ma participation au concours interblogueurs, «3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien» du blog Habitudes zen, à l’origine de cet article, je recommande, l’article d’Oliver Roland paru sur ce blog, Développer la résilience, une extraordinaire qualité.

Olivier Roland, dans son article, nous communique des astuces pour développer notre potentiel de résilience.

En ce sens, il est très intéressant, si nous ne sommes pas tous égaux face à la résilience,  nous avons Tous en nous la capacité de la développer pour faire de nos expériences des opportunités d’évolution, de mieux-être.

Surmonter nos expériences douloureuses passe par leur accueil, comme par notre capacité à arrêter de les ressasser.

Même si comme pour chacun d’entre nous,  je n’ai pas de bouton arrêt de mes pensées, en phase de lecture, mon imaginaire est très actif. Je suis imprégnée et complétement dans l’histoire, avec les personnages.

La lecture me fait rêver, satisfait mon besoin de connaissances (petite comme grande histoire, psychologie personnages…). C’est une coupure avec les soucis, tracas du quotidien,  un moment de plénitude où la notion du temps disparaît. Il m’arrive souvent de prendre conscience, durant ma lecture, du calme de ma respiration, comme lors de moments purement méditatif.

Notre état d’esprit du soir, et plus particulièrement, au moment de notre endormissement conditionne notre journée du lendemain.

Pour bien préparer cette journée à venir, mais aussi une belle nuit détendue, je lis tous les soirs, avant de m’endormir.

Quand c’est possible pour moi et je m’y essaie au maximum, j’intègre des moments de lecture, dès les beaux jours dans mes après-midis, l’automne et l’hiver venu, les soirs où mon emploi du temps le permet, avant de dîner ou les après-midis pluvieux de week-end.

J’adapte mes habitudes en fonction de mes ressentis et besoins du moment. Besoin de libérer stress, d’apprivoiser et de libérer une émotion, de retrouver concentration, énergie, attitude positive, dans la conscience de leurs bienfaits pour ma santé, physique, psychique, émotionnelle, de leur émulation pour rester fidèle à moi-même, œuvrer avec joie et enthousiasme.

Une habitude est bénéfique, uniquement, si elle a du sens, résonne en nous, répond à nos besoins à un instant T.

Je vous souhaite à Tous de découvrir vos habitudes de zénitude au quotidien, pour votre épanouissement, le bonheur d’Être et de Faire.

Article rédigé par Virginie Lefranc,
Thérapeute, Coach de vie
Auteur de la chronique « Changer son regard »
Accompagnement à l’épanouissement personnel et professionnel
Gestion stress social et professionnel
Donner du sens
Savoir-Etre/Savoir-Faire

Dans le cadre ma participation au concours interblogueurs, «3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien» proposé par Olivier Roland  du blog Habitudes zen

Je remercie Olivier de m’avoir suggéré, par son concours, de vous partager mes trois habitudes qui contribuent à mon bien-être au quotidien.

 

Newsletter
S’abonner à ma newsletter
S’abonner aux chroniques «Changer son regard»
Me contacter (séance découverte gratuite de 30 mn)

2 comments on “Trois habitudes indispensables pour rester zen au quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>