Le sommeil


Le sommeil est un temps de récupération physique et psychique. Son temps est variable et propre à chacun d’entre nous, il est essentiel et indispensable pour l’équilibre de Tous.

Le sommeil est composé de quatre cycles :

  • Phase d’endormissement
  • Sommeil léger et lent
  • Sommeil profond
  • avant de retrouver le sommeil paradoxal.

Ces cycles d’une durée moyenne de 90 minutes sont nécessaires pour un sommeil réparateur.

Un manque de sommeil ou un mauvais sommeil influe sur la régulation de votre humeur.

Un mauvais ou un manque de sommeil est vecteur d’irritabilité, de fatigue, de somnolence, de difficultés de concentration, de mémorisation et dans la durée peut-être facteur d’insomnies, nous générer des accidents, nous mener à la dépression.

Un mauvais sommeil engendre également une baisse de nos défenses immunitaires, nous sommes plus perméables aux maladies, aux virus.

Un mauvais sommeil a donc un impact dans notre vie personnelle et professionnelle, tout comme nos soucis familiaux, de couple, sociaux, professionnelles générateurs de stress et influent sur la quantité et la qualité de notre sommeil.

Le stress nous tient éveillé, nous réveille brutalement et empêche de nous rendormir. Le sommeil profond est souvent inexistant chez une personne stressée.

Les difficultés d’endormissement sont liées à la focalisation de nos pensées sur la journée écoulée, les problèmes rencontrés et aussi avec le sentiment de ne pas avoir fait assez, pas suffisamment bien, de ne pas avoir été ou ne pas être à la hauteur, générant ainsi des pensées de dévalorisation, mésestime de nous-mêmes, de la colère, de la tristesse.

Beaucoup de choses passent par notre tête, ce que nous avons fait ou pas réussi à faire dans la journée, mais aussi sur ce que nous devons faire le lendemain, les difficultés qui peuvent surgir générant ainsi de la pression, des tensions non propices au sommeil. Tensions souvent accrues quand nous ne souhaitons pas perturber le sommeil de notre conjoint(e), tant la nuit que le jour où il peut-être source de conflit au sein du couple.

L’ensemble de ces situations est souvent dramatisé du fait de notre inaction, de notre incapacité à agir, en période nocturne. Notre stress s’amplifie.

Sans problème particulier, le simple fait de nous dire que vous devez absolument dormir, pour ne pas être fatigué, engendre une peur qui a elle seule empêche le sommeil. Situations souvent vécues, lorsque nous sommes confrontés aux pleurs d’un enfant, à la nécessité de nous lever, pour satisfaire nos besoins vitaux de celui-ci, le rassurer lors de cauchemars…

Au même titre qu’un réveil précoce peut vous empêcher de nous rendormir par peur de ne pas nous réveiller à l’heure souhaitée.

Nous endormir avec nos préoccupations est gage de leurs présences, dès notre réveil.

Pour notre santé, notre épanouissement personnel et professionnel, privilégier notre qualité de sommeil est essentielle et indispensable.

Si nous sommes confrontées au travail de nuit, aux horaires décalés, nous faisons partie des personnes les plus exposées à un manque et à une mauvaise qualité de sommeil, d’où la nécessité pour nous d’être vigilants et respectueux à l’égard de notre rythme de sommeil.

Le stress et le sommeil sont intimement liés.

Notre stress est une réaction normale de votre organisme face à un agresseur ou agent agresseur qu’il soit agréable ou désagréable, d’ordre physique, physiologique et sensoriel.

Nos réactions sont stéréotypées, car elles empruntent toujours les mêmes circuits, déclenchent les mêmes mécanismes au niveau de notre cerveau et entraînent les mêmes modifications biologiques, symptomatiques et organiques.

Nous avons tous nos mécanismes d’adaptation en fonction de notre personnalité, notre vécu, notre environnement, notre personnalité.

Pour que le stress et le manque de sommeil ne devienne pas notre pire ennemi, il est important de reconnaître nos possibilités de réaction, d’apprendre à en faire une analyse pour prendre du recul par rapport à nos comportements et aux événements qui nous génèrent du stress.

Avoir des difficultés de sommeil, sans nous sentir stressé, peut aussi venir d’une situation antérieure occultée, en lien avec notre enfance, notre histoire familiale ou faire suite à un événement particulier.

Si nous nous retrouvons dans tout ou partie des situations évoquées, nous avons le sentiment de subir nos difficultés de sommeil, pas de panique, la solution est en nous.

Si nous faisons partie des personnes stressées, en mal-être par la mauvaise qualité ou la quantité de notre sommeil, nous pouvez reprendre la responsabilité de notre sommeil par un accompagnement, pour :

– comprendre les mécanismes à l’origine de notre situation, est-ce lié à notre situation actuelle où à des événements antérieurs, sommes-nous le seul Membre de notre famille à souffrir d’un mauvais sommeil ?

– analyser nos modes de fonctionnement

– comprendre nos mécanismes de fonctionnement

– exprimer nos difficultés face à notre situation

– être entendue dans nos souffrances, y compris celle de mal dormir

– se libérer de nos tensions

– apprendre à oser et savoir demander de l’aide

– analyser nos tâches stressantes dans notre quotidien  et éventuellement apprendre à les déléguer, dans la mesure du possible

– trouver nos stratégies d’adaptation pour nous, notre conjoint(e) adaptable dans notre quotidien, en fonction de notre  personnalité, nos horaires de travail, notre environnement…

– obtenir des outils, des techniques pour faciliter  notre endormissement et retour à une qualité de sommeil

Un bon sommeil est gage de bonne humeur, d’énergie, de bonne santé et contribue à notre épanouissement personnel et professionnel.

Deux petites astuces pour clôturer cette article :

– Nous coucher le soir en pensant à tout ce que nous avons fait dans la journée, plutôt qu’à ce qu’il nous reste à faire, car nous aurons toujours quelque chose à faire

-Remercier pour trois belles choses de la journée écoulée

Nous permettons ainsi de nous endormir sur du positif et à notre inconscient de nous préparer positivement à la journée du lendemain.

 

Outils d’aide :

Une hygiène de vie associée à des pensées positives, une détente au moment du coucher est un atout pour vaincre l’insomnie.

Se procurer l’outil d’aide

Après une journée stressante, se coucher et s’endormir est parfois difficile. Se relaxer, se détendre avec une musique évoquant la nature favorise le lâcher prise, facilite l’endormissement

Se procurer l’outil d’aide

Se relaxer, au moment du coucher conduit progressivement au sommeil profond

Se procurer l’outil d’aide

Soulager la fatigue chronique

Se procurer l’outil d’aide

Se libérer de ses insomnies

Se procurer l’outil d’aide

L’insomnie, les difficultés d’endormissement peuvent apparaître, à tout moment de notre vie, en fonction de notre vécu et de ce qu’ils éveillent en nous. Fatigués nous sommes plus perméables à nos émotions.

Mieux dormir permet de mieux gérer les situations, évite l’irritabilité, les difficultés de concentration, d’agir au lieu de réagir et/ou subir

Se procurer l’outil d’aide

Favoriser endormissement et sommeil

Lire l’article

Faire du calme une force

Lire l’article

Passer du mental négatif au mental positif

Lire l’article

Lâcher-prise.  Pourquoi ? Comment ?

Lire l’article

Chronique « Changer son regard » : L’angoisse

Ecouter/Lire

Chronique « Changer son regard » : L’inquiétude

Ecouter/Lire

Chronique « Changer son regard » : Apprivoiser son stress

Ecouter/Lire

Chronique « Changer son regard » : La gratitude, le merci

Ecouter/Lire

Chronique « Changer son regard » : Le bonheur – Etre heureux

Ecouter/Lire

Chronique « Changer son regard » : Rêver et créer

Ecouter/Lire

 

Article rédigé et publié par Virginie Lefranc (Mis à jour le 26/03/2016)
Thérapeute, Coach de vie
Auteur de la chronique «Changer son regard»
Accompagnement à l’épanouissement personnel et professionnel
Gestion stress social et professionnel
Donner du sens
Savoir-Etre/Savoir-Faire

Newsletter
S’abonner à ma newsletter
S’abonner aux chroniques «Changer son regard»
Me contacter (séance découverte gratuite de 30 mn)

 

La reproduction partielle ou intégrale des éléments précités et d’une manière générale, la reproduction de tout ou partie de cette article, sur tout support quel qu’il soit, est formellement interdite, sans l’accord écrit et préalable de Virginie Lefranc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>