Manipulation et perversion


Photo stress et manipulation

La manipulation peut être présente, dans tous les domaines de votre vie, famille, relations amicales, professionnelles.

Elle est destructrice pour vous.

Pour le respect de vous, l’image et l’estime de vous, il est nécessaire et salutaire de reconnaître les signaux d’alerte d’un(e) manipulateur(trice) et/ou d’une situation de manipulation et d’en comprendre les mécanismes, en fonction, de votre vécu, votre personnalité, votre environnement, vos croyances qui peuvent vous amener, inconsciemment à être manipulés.

Certaines personnes font de la manipulation, leur force. C’est un schéma, mis en place, pour l’obtention de leur désirs, leurs objectifs, sans tenir compte de l’autre, par besoin de se sentir sécurisé, par le besoin de maîtriser leur environnement.

Les manipulateurs(trices) sont dans une prise de pouvoir permanente et mettent toutes les stratégies en leurs possessions, pour atteindre leurs buts.

L’attitude extrême d’une manipulation est la perversion.

Les signaux d’alerte de la manipulation, de la perversion :

Une personne trop chaleureuse, prévenante, satisfaisant à tous vos besoins peut être manipulatrice.

Une de vos premières facultés à tomber dans la manipulation, à l’accepter inconsciemment est bien souvent l’idéalisation que vous avez et faites de l’autre, de l’importance que vous apportez à ses qualités, à ses actes, vu sous le meilleur jour, à son vécu tel qu’il vous le présente. Vous voyez la personne comme n’ayant aucune défaillance ou comme à contrario comme victime.

Vous avez l’impression que la personne en face de vous est la personne qui satisfait à tous vos besoins.

Au fil du temps, un(e) manipulateur(trice), pour conserver son pouvoir, vous amène à vous remettre sans cesse en question, vous accuse, vous rend responsable.

Un(e) manipulateur(trice) exerce une forme de chantage :

– en vous demandant de choisir entre lui et une autre personne
– en soulignant ce qu’il vous donne, ce qu’il vous apporte, en particulier si un conflit émerge
– vous promet beaucoup, vous fait espérer
– vous menace de révéler à l’extérieur (familiales, amicales, professionnelles) les reproches qu’il vous fait
– vous menace d’informer de votre responsabilité dans toutes les situations dérangeantes vécues
– …

Vous vous sentez coupable, avec l’image « du vilain petit canard » vous agissez en permanence pour satisfaire l’autre, lui donner raison. Attitude pouvant aller jusqu’à l’oubli de vous, surtout si en plus cette situation fait écho, à une situation vécue dans le passé, votre petite enfance, par exemple.

Un(e) manipulateur (trice) vous accuse toujours, ne se sent jamais responsable, mais vous accuse et vous rend responsable.

Si vous êtes en soif, d’affection, d’amour, de reconnaissance, de valorisation, vous pouvez faire partie des personnes les plus touchées par la manipulation.

Si inconsciemment ou consciemment, vous jouez le rôle de sauveur vous pouvez également, être « la proie » des manipulateurs qui se présentent à vous, comme victime, ayant souffert. Votre besoin de leur apporter affection, par empathie, vous amène alors à tout accepter, à trouver une explication, une excuse à l’ensemble de ses comportements.

Le(la) manipulateur(trice) le ressent, le voit, reconnaît vos failles et se comporte en fonction de celles-ci. Il(elle) sait qu’il(elle) peut tout faire, tout vous demander, vous le satisfaisez pour ne pas perdre son amour, son affection, sa reconnaissance, sa valorisation, voir par peur de le décevoir.

Au fil du temps, vous êtes apeuré(e)s, angoissé(e)s par peur de ses paroles, ses actes. Vous êtes ainsi sous emprise, subissant, avec la sensation de ne plus pouvoir agir.

Le manipulateur(trice) peut-être avec votre conjoint, un ou une amie, un membre de votre cellule familiale, votre ou vos collège(s), un supérieur hiérarchique.

Se libérer des effets et conséquences d’une manipulation demande du temps.

Ce n’est pas parce que vous parvenez à vous séparez d’un(e) manipulateur(trice) où d’une situation de manipulation que vous pouvez de nouveau, avec assurance, continuer votre vie, en raison des effets négatifs, sur l’image et l’estime de vous.

La manipulation est un grand vecteur de stress.

Elle engendre peurs et anxiété, vis à vis de vous et vis à vis du manipulateur (trice). Peur de rentrer à son domicile, peur d’aller travailler… Peur de ne pas bien faire ou faire insuffisamment, peur de la réaction du manipulateur(trice)… et engendre beaucoup de souffrance morale et physique, si vous en êtes victime.

Se libérer d’un manipulateur(trice) et de ses effets sur l’estime et la confiance en vous dépend de vous et uniquement de vous.

Vous faire accompagner est une clé pour retrouver votre savoir-être, pour savoir faire et reprendre la barre de votre vie, avec sens et compréhension.

L’intérêt pour vous est :

– être entendue dans votre souffrance
– comprendre vos mécanismes de fonctionnement qui vous ont amenés à vivre cette situation et éviter tout schéma répétitif
– vous libérer de votre souffrance vécue et ressentie
– vous déculpabiliser
– vous libérer de vos croyances, fidélités
– sortir de votre isolement
– retrouver confiance et estime de vous
– trouver vos propres ressources pour vous reconstruire
– avoir des outils d’aide à la gestion de votre stress applicable dans votre quotidien

Ne jamais oublier que l’amour, l’amitié, la reconnaissance
sont avant tout le respect, la bienveillance.

Dans toute situation, il est salutaire, de garder votre libre arbitre et de vous poser les questions :

Suis-je respectée ? entendu dans mes propres besoins ? Est-ce que j’agis pour satisfaire l’autre ou pour satisfaire mon(mes) besoin(s) ? Suis-je en accord avec moi-même, mes convictions, mes valeurs dans toutes mes décisions, dans mes actes ?

Vous prenez et avez ainsi la responsabilité de votre vie, vous contribuer à votre épanouissement personnel et professionnel en donnant du sens à votre vie.

Outil d’aide :

Pour se sortir d’une situation de manipulation perverse ou pas, l’outil d’aide le plus précieux est d’investir dans son Savoir-Etre/Savoir-Faire, par un accompagnement.

Se procurer l’outil d’aide

 

Article rédigé et publié par Virginie Lefranc (mise à jour 12/10/2016)
Thérapeute, Coach de vie, Consultante
Accompagnement à l’épanouissement personnel et professionnel
Gestion Stress social et professionnel
Savoir-Etre/Savoir-Faire

Newsletter
S’abonner à la newsletter
Me contacter

La reproduction partielle ou intégrale des éléments précités et d’une manière générale, la reproduction de tout ou partie de cette article, sur tout support quel qu’il soit, est formellement interdite, sans l’accord écrit et préalable de Virginie Lefranc.

 

6 comments on “Manipulation et perversion

  • Bonjour. Merci pour ce bel article si vrai. J’ai été élevée par une mère manipulatrice qui a toujours détruit ce que je construisais. J’ai du faire une psychanalyse pour pouvoir le comprendre et m’en éloigner, m’en protéger. Et cesser d’être sa marionnette. Et la marionnette des autres. C’est un énorme fléau discret mais destructeur. Et je souffre aujourd’hui de voir mes fils être ses proies. Elle parvient encore à m’atteindre de cette façon. Car elle les éloigne de moi, les asservit, les empêche d’être eux mêmes….

    Reply
    • Je vous remercie Louise pour l’intérêt porté à mon article et d’avoir enrichi le fil de discussion par le partage de votre expérience. Etre confronté à une mère manipulatrice est effectivement destructeur et nécessaire de faire un travail personnel sur soi pour s’en libérer, mais aussi se prémunir de toute autre manipulation. Avoir une mère manipulatrice, dès l’enfance, engendre dans l’inconscient la connaissance de la manipulation et comme l’inconscient va vers ce qu’il connaît, nous pouvons vouloir faire cette situation et nous retrouver à l’âge adulte manipulé. Je suis très touchée par votre vécu, d’autant qu’aujourd’hui, il semble que vos fils en soient eux-mêmes victimes à votre détriment. Je ne connais pas l’âge de vos fils, mais s’ils sont à un âge où vous devez les accompagner pour aller voir leur grand-mère, il peu être salutaire d’espacer les visites. S’ils sont autonomes, ils sont libres de leur relationnel. Vous pouvez toutefois, les écouter quand ils évoquent leur grand-mère et ce qu’elles leur racontent, mais en abrégeant la conversation, par j’ai entendu, et faire rebondir la conversation sur ce que vous voulez partager avec eux. C’est une façon de ne pas donner de pouvoir à Maman au sein de votre foyer, lorsque celle-ci est absente. Se sont quelques pistes que je peux vous évoquer. Pour approfondir ce sujet, trouver des pistes de solution pour vous libérer de cette situation souffrante et maintenir à un bon relationnel avec vos fils, d’autres stratégies d’adaptation son possibles. Si vous le souhaitez, je vous invite à me contacter pour échanger plus longuement à ce sujet. Très belle journée

      Reply
    • Je vous remercie « de la Bourdonnaye » pour l’intérêt porté à mon article et d’avoir enrichi le fil de discussion par le partage de votre ressenti. Si comme vous l’évoquez la reconstruction est lente, difficile, elle est toutefois possible par un accompagnement qui permet de transformer cette expérience douloureuse en la découverte de stratégie d’adaptation, par une meilleure connaissance de soi, de ses mécanismes de fonctionnement conscients et inconscients

      Reply
  • Bonsoir Virginie,

    La manipulation affective dans une famille : sans doute la plus difficile à se défaire.
    Bien qu’une fois identifiée, le travail pour soi, qui peut sembler difficile, est de ne plus s’y laisser prendre.
    Plus facile à dire qu’à faire. Avec du recul, de la réflexion et du bon sens, tout deviens possible.
    Tout un art… Pas toujours facile à pratiquer !

    En tout cas : merci !

    Reply
    • Louise, dans le prolongement de mon précédent message. La manipulation au sein d’une famille est effectivement très difficile, du fait d’une part de l’impact émotionnel plus important dans une fratrie, mais aussi parce que parfois encore plus « sournoise » car non perçu puisque masqué par le manipulateur, la manipulatrice à l’entourage extérieur, qui du coup peut aussi nous renvoyer l’image du « vilain petit canard ». Je vous remercie Louise d’avoir osé nous partager votre expérience. Partager notre expérience, peut-être une opportunité pour une personne manipulée de trouver le courage de se sortir d’une spirale destructrice

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>