La gratitude, le merci


Sans stress

«La gratitude»

Nous demandons bien souvent de dire merci à nos enfants et pourtant combien de fois oublions-nous de leur dire merci.

Il arrive aussi que nous leur disions merci avant même de leur demander de faire, pour satisfaire notre besoin, créant ainsi le sentiment que le merci peut-être utile pour obtenir quelque chose.

Si l’enfant refuse de dire merci, il est salutaire de lui demander calmement pourquoi ce refus,  en quoi, il est difficile pour lui de l’exprimer. C’est ouvrir un dialogue pour lui rappeler le sens du mot merci.

Dire merci à ses enfants, c’est les valoriser, leur témoigner de la reconnaissance, leur donner l’envie.

La gratitude permet à l’enfant, comme à l’adulte de se réjouir, d’être dans l’envie d’avoir envie, de créer, de partager.

La gratitude, le merci permet la reconnaissance, l’accueil, l’acceptation de ce qui est, par la conscience de tout ce qui nous entourent et pour lequel Petits et Grands nous pouvons dire merci.

Dire merci c’est donner du sens, s’émerveiller de ce que nous ressentons, vivons et nous connecter à la joie.

La gratitude, le merci est un élan du cœur, vis-à-vis de soi, d’autrui, pour tout ce qui nous entoure.

Dire merci développe une attitude positive, contribue à notre bonheur, à notre épanouissement.

Et vous quel est votre regard ?

 

Outils d’aide :

Développer une positive attitude, pour s’ouvrir à la gratitude et attirer le meilleur à soi

Se procurer l’outil d’aide

Développer dynamise et bonne humeur pour s’ouvrir à la gratitude

Se procurer l’outil d’aide

Se libérer des blessures du passé pour être bienveillant vis-à-vis de soi, vivre la gratitude

Se procurer l’outil d’aide

Le pouvoir de la gratitude

Se procurer l’outil d’aide

Savoir et oser exprimer la gratitude

Se procurer l’outil d’aide

Pratique de la gratitude pour l’art d’être heureux

Se procurer le livre

Mieux apprivoiser nos émotions

Lire l’article

Apprivoiser nos peurs

Lire l’article

Compliments et estime de soi

Lire l’article

Aimer sa beauté intérieure

Lire l’article

Chronique « Changer son regard » : Découvrir sa richesse

Ecouter/Lire

Chronique « Changer son regard » : Cigale ou fourmi

Ecouter/Lire

Chronique « Changer son regard » : Une belle rencontre

Ecouter/Lire

Chronique « Changer son regard » : Le sourire

Ecouter/Lire

Chronique « Changer son regard » : Le bonheur – Etre heureux

Ecouter/Lire

Chronique « Changer son regard » : Amour éternel

Ecouter/Lire

 

Chronique réalisée par Virginie Lefranc, le 17/08/2017
Thérapeute, Coach de vie

Accompagnement à l’épanouissement personnel et professionnel
Gestion stress social et professionnel
Savoir-Etre/Savoir-Faire

Newsletter
S’abonner à ma newsletter
Me contacter (séance découverte gratuite de 30 mn)

 

La reproduction partielle ou intégrale des éléments précités et d’une manière générale, la reproduction de tout ou partie de cette article, sur tout support quel qu’il soit, est formellement interdite, sans l’accord écrit et préalable de Virginie Lefranc

 

 

 

 

 

 

 

2 comments on “La gratitude, le merci

  • Merci Madame pour cet article intéressant qui me pousse à vous raconter mon expérience récente.
    Il y a quelques mois, une discussion entre ma compagne et moi est survenue à la suite d’un merci oublié par son fils.
    J’en ai parlé à ma psychologue que je vois régulièrement et son explication m’a franchement bouleversé.
    Pour employer ses propres mots, elle venait de faire s’ébranler un pilier de mes valeurs, de mon éducation.
    Elle m’a dit que mon beau-fils n’avait pas à me remercier pour les vêtements que je lui avais achetés lors de courses dont le but était tout autre. Elle m’a expliqué que ces vêtements étaient un besoin (et non pas une envie).
    Je comprends tout à fait la nuance et l’explication de ma psy. Cependant, mes parents nous ont toujours appris à dire « merci », « bonjour », « au revoir », « s’il vous plait », etc. C’étaient les signes d’un enfant bien élevé.
    Et voilà qu’à 53 ans, on bouscule mes préceptes. Bref, j’ai, pour ma part, bien compris la nuance et l’incident du merci que je pensais avoir été oublié mais qui ne devait tout simplement pas être; pas à ce moment-là.
    Je me pose quand même la question de savoir si mon beau-fils a fait ou fait encore la différence entre un besoin et un désir, une nécessité et une envie, quand il faut et quand il ne faut pas dire merci.

    Reply
    • Je vous remercie Joël pour l’intérêt porté à ma chronique « Changer son regard », d’avoir enrichi le fil de discussion en osant nous partager votre expérience. Il me semble à la lecture de celui-ci que les vêtements achetés, l’ont été à votre initiative. Au delà, d’un achat que vous avez jugez utile, cet achat a été réalisé, il semble que celui a été effectué, avec une bonne intention de votre part, un élan du coeur pour faire plaisir. L’enfant n’étant pas demandeur, il est possible que ces vêtements ne soient pas ceux qu’ils désiraient ou peut-être ne souhaitent-ils pas recevoir de cadeau de votre part, pensant voir jugeant que c’est à ses Parents de réaliser ses achats. La question à se poser est : Quelle est votre place et quelle place vous donne votre compagne au sein de votre relation, auprès de votre fils ? La deuxième question : pourquoi ais-je réalisé cet achat, sans demander, qu’elle envie, besoin éveillait t’il pour vous ? Envie ou besoin, pour ma part, à partir du moment où un cadeau est réalisé, avec de bonnes intentions, c’est à dire sans pitié et pour ne pas être aimé à tout prix, un cadeau, un geste doit faire l’objet d’un merci tout simplement. Ce qui n’empêche pas la personne (comme votre compagne en l’occurrence) d’exprimer un merci, tout en s’exprimant sur le fait qu’elle n’a rien demandé, son souhait de ne plus recevoir un achat non demandé.

      Reply

Répondre à Navez Joël Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>